Pauline Dugas. L’inventeur de mondes

bien campé sur ses hautes pattes
l’oiseau noir
silhouette escogriffe

feutre son nid
de ces virevoltantes peaux de lièvres
lentement, descendues du ciel

puis sa terrestre ritournelle s’élève
au-dessus des villes, des villages, des forêts et des océans

et nous regardons, étonnés
en état d’apesanteur

la lumière adamantine qui lèche les arbres

Pauline Dugas

Publié dans le 31e numéro de la revue Ancrages Vivant

error: Attention: Le contenu est protégé contre le vol