Laurent Poliquin. Ô toi souveraine souvenance

I
Sombre nuit
je suis ce mot de rien
débris
les sons se tiennent à la fenêtre
le temps souffle son absence
la journée souffle dans les yeux
la mort n’est pas je n’écris plus
noir dans les nuages
roule et remue
pâleur de pluie
creusant
goute à goutte
l’île paisible de ma jeunesse

II
vite une autre vie légère
sans mémoire
vie pluie
ni vide ni mots qui varient
dehors enfant dans le grand vent qui délivre
dans un corps sans épaisseur
comme si au fond de la voix nouvelle
les mêmes mots diluviens
obscurcissent le passé
avec juste assez de jour pour croire
à la parole borgne du paysage

III
parfois comme une aile au-dessus
de la digue. Nu.
des herbes des oiseaux
en phrases
apaisent les pensées amères
la mer s’effiloche
paysage de démesure déferlant
le moulin le torrent
l’enfant son ballon
les frissons d’osier
avancent
l’hymne en chevelure
dépose son épaisseur
tous ces emportements décomposés
ne te comprennent pas

IV
à l’heure du mutisme
qui est aussi celui du fleuve
la vie s’aveugle s’apprête à mourir
à peine un virus
une toux humaine
harcèle
traversant les millénaires
le silence se souvient de mes amours

V
soudain tressaille le poète
les mots inversés écrasent son corps
le cœur en fanal
il balance dans la foule
parmi les voisins les Anglais
les profils anonymes
son béguin s’est étourdi
il n’assume plus
devers le mépris
ce que Gaston lui a dit
le ferment de ses poèmes

VI
les pavés de pierre
les vieilles rues
l’église
grise
les remparts abandonnés
ces ruines rénovées
fantassins dissipés
par la porte vieillotte
ton sourire évanoui
me condamne à la grimace
Ô toi amante des vérandas
à la beauté qui étouffe le bruit de la bourgade
Ô parfum de liberté conquise
à l’angle de la rue qui déboule en moi
je t’embrasse sans corps à corps
une idée un voile
mouchoir s’envolant
de tendresse et d’espérance

Laurent Poliquin

Image : Sylvie Pilotte, Nouveaux messages, collage, gouache et crayon feutre sur carton, 15 po x 20 po, 2020.

Publié dans le No 26. Entre ciel et mer. Rencontre Est-Ouest
Numéro conjoint des revues Ancrages et À ciel ouvert