Joannie Thomas. Nous portons la vie

Photo : Jérôme Luc Paulin

nous portons la vie
le mystère
nous sommes sorcière
Terre-Mère

on nous veut pourtant soumise aux désirs
aux attentes
aux illusions collectives

notre corps de femme
portes les séquelles de nos mémoires
mais nous sommes plus que lèvres
seins
fesses
cuisses
orifices

remuons les os
buvons au sein du passé
rappelons-nous ce temps
où on labourait le sol
récoltait la plante
créait la médecine

sage-femme,
chante
chante
danse
grimpe aux arbres
baigne-toi dans les rivières
les lacs
les cours d’eau
retrouve le goût de l’eau salée
la couleur de ta peau au clair de lune
la chaleur du feu
l’odeur de la rosée du matin
la texture de la terre entre tes doigts
le froid de l’hiver sur tes joues
la joie de courir jusqu’au bout de ton souffle
let go
be
guéris
transcende
incarne-toi en toute noblesse
tu es le soleil qui brûle la rétine de l’égo

Joannie Thomas
Texte publié dans le No. 23 iskwêwomxn