Herménégilde Chiasson. traces

un sonnet

Vertiges et ruines des humains enfouis
Passage des témoins à refaire et prévoir
Leur douleur profanée semblable à Pompéi
Ceux qui nous font signe, qui nous voient dans le noir

Nous aussi nous laissons des traces aux survivants
Indices d’un trajet qui se sont rajoutés
Ils verront nos images et nos vêtements
Nos maisons, nos travaux, nos écrits, nos objets

Une fois circonscrits les lieux et les souvenirs
Une fois déterrés le métal et le plastique
Que restera-t-il de nous, de notre vivant ?

De ce qui fut nous, égarés dans leur avenir
Des sites d’enfouissement et du numérique
De nos modestes traces perdues dans le temps

Herménégilde Chiasson

Publié dans le 31e numéro de la revue Ancrages Vivant

Abonnement à la liste d'envoi

Abonnez-vous gratuitement à la liste d'envoi et recevez nouvelle des parutions, projets et appels à texte de la revue Ancrages.

error: Attention: Le contenu est protégé contre le vol