Émilie Turmel. Envoi 6

Poème adressé à Marc Lapprand, Victoria.

Le lac, la berge fraîche, l’eau ridée de songes
la montagne, ses épinettes têtues
l’essoufflement des branches
et ton rire d’oiseau fou
dégorgent ma tête
citadine.

Émilie Turmel
Texte publié dans le No 18.

Abonnement à la liste d'envoi

Abonnez-vous gratuitement à la liste d'envoi et recevez nouvelle des parutions, projets et appels à texte de la revue Ancrages.

error: Attention: Le contenu est protégé contre le vol