Paul Bossé. Envoi 4

Poème adressé à M. Claude Masse, Poitiers.

MARK E. SMITH

irrévérent baveux littéraire
sempiternellement méconnu
un chip sur son épaule
gros comme la Grande-Bretagne
chanteur de The Fall, groupe mythique nommé
d’après La Chute de Camus

et moi école Mathieu Martin jeune acadien
fasciné par Mark Gaudet
encyclopédique disquaire au Sam’s
le punk rocker de la ville
qui une fois au boulot répond à ma question
concernant Trout Mask Replica
ce disque-là si je le jouais dans le magasin
en dix secondes i’aurait plus la moindre âme alentour
alors évidemment
je l’ai acheté

un jour magique il m’invite chez lui
sur la rue Maple j’arrive à l’heure convenue
une cassette vierge TDK dans ma back pocket

je le suis jusqu’à sa chambre
croisant en chemin ses parents enfauteuillés
dans leur décor poussiéreux

j’accède à son antre
un lit et mille vinyles
après son obligatoire bottle toke de hasch
il enfonce le play record du magnétophone
et positionne l’aiguille sur le précipice
Live at the Witch Trial
snarly verbiages et minimalisme hypnotique
le premier titre
du monde démentiel de The Fall

Mark E Smith et Mark Gaudet
face A et face B
de mes premiers enregistrements
dans l’underground

Paul Bossé
Texte publié dans le No 18.