No 24. ((Libre))

Comme nous vivons tous et toutes une situation semblable depuis déjà plusieurs semaines, voire mois, la revue acadienne de création littéraire Ancrages propose un numéro meublé de textes écrits en confinement.

Le confinement synonyme de solitudes pour certains, de marmaille énergique pour d’autres, d’isolement et sans doute d’angoisses pour nous tous et toutes, comment s’écrit-il, s’exprime-t-il par la plume des auteurs et autrices ?

Contourner le superflu, le redéfinir.  Revenir à l’essentiel. Se perdre dans la brume et y déverser un trop plein d’émotions. Se tenir debout avec son stylo-épée et foncer – mettant toutes craintes de côté et ses mots sur papier. Se vider et enfin, refaire le plein.

Ce numéro 24 d’Ancrages, ((libre)), aux confins de la récente pandémie.

Le comité de rédaction

 

Table des matières

Paul Bossé. Gau
François Gaudet. SpaceseX2020
Henri-Dominique Paratte. Frontières
Isabelle Larpent-Chadeyron. # Symphonie confinée en si mineur ##
François Gaudet. GIF
Rachel Bonbon. Et si
David Décarie. Tableau 1 : La femme-montre
Joannie Thomas. Loup
Paul Ruban. comment maquiller un enfant en temps de pandémie
André Muise. La grange qui grouille
François Gaudet. Dernier souper
Stéphane François. 1, 2 & 3
Christian Roy. Premier degré
François Gaudet. Biohazard
Isabel Zapata. Spermaceti. Traduction de Sonya Malaborza.

 

Crédits et remerciements

Édition : Georgette LeBlanc
Coordination du numéro : Rachel Duperreault
Comité de rédaction d’Ancrages : Sonya Malaborza, Georgette LeBlanc, David Décarie, Marc Chamberlain, Jean-Pierre Caissie, Paul Bossé, Joël Boilard.

Œuvres dans le numéro  :  François Gaudet.

Ancrages tient à souligner la contribution financière du gouvernement du Nouveau-Brunswick ainsi que celle du Conseil des arts du Canada à la réalisation de ses activités. Nous en sommes reconnaissant.e.s.