Médard Bouazi. Déconfiture

Une ville, un livre. chapitre 2

Quand j’ai posé les pieds dans l’ivresse de cette ville drapée
dans une étoffe aux couleurs de froid,
cité où la rivière est sœur des hommes,
j’étais une pépite avec un rêve.
Aujourd’hui, je ne brille plus que d’une lueur maussade,
les jours et les nuits caressant mes solitudes.

Abonnement à la liste d'envoi

Abonnez-vous gratuitement à la liste d'envoi et recevez nouvelle des parutions, projets et appels à texte de la revue Ancrages.

error:
error: Attention: Le contenu est protégé contre le vol