Louis Haëntjens. Bloom

Vortex Pacifique
pas d’héroïque naufrage ni
de punition divine ici l’océan n’est qu’un tas
de cartes postales soulignées d’encre rouge et d’au revoir hâtifs
le septième continent est un
dos de baleine non
un envers de ville une île-artifice nostalgique du
continent originel avec ses plages ses ports de plaisances ses vallées ses montagnes ses lacs intérieurs ses GR décourageants de dénivelés ses petites collines où l’on pourrait bien vivre si l’on pouvait
se passer du reste
le reste on marche déjà dessus les ordures composent une silhouette d’espace plastique métal canettes frigidaires fondus polystyrène bientôt les
déchets du septième recouvriront le ciel alors Babel à mouettes on fera s’effondrer dans la mer ce langage trié de couleurs
laboratoire de chairs retournées par le soleil
nous le parlerons tous et aussi
les méduses qui jadis ont semblablement recouvert le territoire de globes en gelée
elles marcheront à nos côtés en suivant la ligne de l’équateur par leurs panneaux tracée
terre-tournis nous habitons la zone que les courants façonnent

Louis Haëntjens

Texte publié dans le 29e numéro Éloge (paradoxal)