Numéro 4

revue ancrage no4

revue Ancrages no 4
automne 2006

Table des matières

Marie-Noëlle Bayle : « Su Albiach » 5
Lysette Brochu : « Gabrielle » 8
Clint Bruce : « Contre iPod », « Rétro » 13
Émélie Caron : « Un poème d’amour », « La route »,
« La route des plaisirs avortés », « Mes sœurs ? » 100
Denis-Martin Chabot : « Bruno et Jean-Pierre » 16
Richard Chiasson : « Rapport en toute conscience » 103
Jean-Denis Côté : « Parcelle de soleil » 23
Aimée Coulaudon : « Qu’il était bleu le ciel, et grand l’espoir » 25
Louise Desjardins : « L’eau de l’eau » 31
Mireille Desjarlais-Heynneman : « Le gardien » 37
Benoit Doyon-Gosselin : « Dormir en trois temps » 40
Mélissa Duguay : « Théâtre sauveur » 112
Melvin Gallant : « Variations sur le thème du désir » 42
Jocelyn Hébert : « Te rejoindre » 113
Martine Jacquot : « Chasse » 46
Krystèle Kennedy : « Désarmée », « Le masque de givre »,
« Silence avide » 114
Andrée Lacelle : « Sans oubli sans repos » 49
Yves Lacroix : « Solidarités » 51
Claude Le Bouthillier : « L’encrier » 57
Myriam LeBouthillier : « Je ne suis pas née » 117
Ronald Léger : « le pays », « Agélaste », « ut pictura poesis » 59
Susanna Licheri : « Ils érigent… », « Arrête-toi un instant » 65
David Lonergan : « Le nom de famille » 69
Cindy Morais : « Souffle », « Ville étrangère » 79
Anne-Marie Savoie : « S’en aller au grand air » 80
Christine Simon : « Comme une chienne lâchée sur la route » 81
Paul-François Sylvestre : « Station Wellesley » 87
Marcel-Romain Thériault : « Le contrat » 91

Auteur.e.s : Marie Noëlle Bayle, Lysette Brochu, Clint Bruce, Denis-Martin Chabot, Jean-Denis Côté, Aimée Coulaudon, Louise Desjardins, Mireille Desjarlais-Heynneman, Benoit Doyon-Gosselin, Melvin Gallant, Martine Jacquot, Andrée Lacelle, Yves Lacroix, Claude Le Bouthillier, Ronald Léger, Susanna Licheri, David Lonergan, Cindy Morais, Anne-Marie Savoie. Christine Simon, Paul-François Sylvestre, Marcel-Romain Thériault. Section jeunesse : Émélie Caron, Richard Chiasson, Mélissa Duguay, Jocelyn Hébert, Krystèle Kennedy, Myriam LeBouthillier. Critiques : David Lonergan et Chantal Richard.