Chase Cormier. Les traces de ton boghei

Et moi itou j’habitude quitter cette place
pour m’en aller vers le nord, m’en aller vers l’est
en Afrique, en Acadie voir mes ancêtres
boire de la fontaine de leur passé lointain

J’ai suit les traces de ton boghei toute ma vie
et quelque place sur la route, je m’ai perdu
c’est pour ça qu’aujourd’hui je patrouille seul
et laisse ces braises pour les autres à suivre

Et moi j’ai pas d’idée d’arrêter
je me vanne dans le vieux sable du continent
et les vents du Sahara effacent mes traces fugaces
quand je quitte le désert sincère pour l’Acadie

Et là il y a quelque chose qu’a arrivé
quand je m’ai calé dans le bain de Glooscap
au fond, je t’ai trouvé pis j’ai sourdu dans le marais
et je mets le blâme dessus les traces de ton boghei.

Chase Cormier

Texte publié dans le 30e numéro Traces. Rencontre Nord-Sud

error: Attention: Le contenu est protégé contre le vol