La poésie contre la cyberviolence

La poésie contre la cyberviolence
Lecture des poètes Rose Després et Dyane Léger

suivie de

Lectures des auteur.e.s de demain

Comment réagir devant les récents incidents de cyberviolence ayant eu lieu sur les réseaux de l’Université? La revue acadienne de création littéraire Ancrages, en collaboration avec le festival étudiant «Par nous et pour nous», a demandé aux poètes Rose Després et Dyane Léger de venir faire lecture de leurs poèmes. Ces deux écrivaines, figures marquantes de la poésie acadienne, premières femmes poètes à avoir pris la parole et publié en Acadie, ont montré que les mots qui élèvent-pansent-fortifient-émeuvent-font-réfléchir-interpellent-touchent sont plus forts que les mots qui blessent.

La lecture a eu lieu le jeudi 30 mars 2017 à 20h au bar Le Coude (centre étudiant de l’Université de Moncton) et était suivie d’un événement carte blanche (organisé en collaboration avec Sophie Bouchard-Tremblay) durant lequel des écrivains en herbe présenteront leurs productions. Ancrages est fière d’encourager la relève: le meilleur texte de la soirée se méritera une publication dans la revue. Ces deux activités organisées par la revue Ancrages étaient présentées gratuitement.

La soirée de poésie «La nuite du 30», mettant en vedette les écrivains Caroline Bélisle, Amateur Trahan, Éric Cormier, Julie Aubé, Joy Sheedy et Marc Chamberlain a ensuite pris le relai.