Parution du no 16 Déversements

No 16. Déversements
No 16. Déversements

La revue Ancrages est fière de proposer son seizième numéro, intitulé Déversements, qui met de l’avant les textes créés pour le spectacle littéraire Fuites – Les pipelines se couchent à l’est, une production de la Maison de la littérature de Québec que la revue a diffusée à Moncton le 19 octobre 2017. Quatre auteurs, Hélène Matte, Dominic Langlois, Louis-Karl Picard-Siouiet Jonathan Roy, se partagent les pages virtuelles de ce numéro après avoir participé à cette performance collective qui a voyagé de Québec à Moncton, en passant par Caraquet. Chacun des poèmes est accompagné d’une capsule vidéo extraite du spectacle qui a eu lieu à Moncton, de telle sorte que le texte se lit et s’entend.

En guise d’entrée en matière, le texte de présentation d’Hélène Matte, intitulé Fuites – Les pipelines se couchent à l’est, expose plus en détail le contexte de cette réunion poétique. La revue publie également la réflexion de chaque auteur sur leur expérience au sein du quatuor, réflexion d’autant plus riche qu’elle survient à la suite d’une série de quatre représentations du spectacle, au fil de laquelle les textes se sont peaufinés et les affiliations poétiques se sont resserrées. Aussi, pour celles et ceux qui voudraient vivre ou revivre le spectacle Fuites, une section du numéro sera exclusivement composée de vidéos de la soirée ; l’intégrale du spectacle, présentée sous forme de capsules, sera en ligne dès la semaine prochaine !

La section hors série de ce numéro met en vedette deux textes : d’abord, celui de Liuba Diederich, Répétition, qui a remporté la deuxième édition du concours littéraire mis sur pied par Ancrages, « De la plume au micro ». La création de Marie-Christine Collin a également retenu l’attention des membres du jury : Ode à l’anxieuse s’est mérité la mention spéciale des juges.

En vous souhaitant, parmi ces déversements poétiques, de fort belles découvertes,

Le comité de rédaction

La revue Ancrages remercie la Maison de la littérature de Québec, partenaire de premier ordre de cette aventure, et plus particulièrement Isabelle Forest, responsable de la programmation de l’organisme. Un merci également aux autres partenaires indispensables de cette belle collaboration : Jonathan Roy, auteur et directeur du Festival acadien de poésie, le Salon du livre de Dieppe, sans qui l’événement n’aurait pu avoir lieu, et le bar Le Coude de l’Université de Moncton qui nous a chaleureusement accueillis.

Ancrages compte sur l’appui de l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick, du Département d’études françaises de l’Université de Moncton ainsi que du gouvernement du Nouveau-Brunswick par l’entremise du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture.

Œuvre de couverture : Angèle CormierPaper boat and oil spill, sérigraphie, 2018.