Raymond Guy LeBlanc. Le cœur indigène

On nous appelait les sauvages
Dominique Rankin

 

 

1

Qui a éteint le feu de mon cœur indigène étouffé la flamme des ancêtres
Effacé les traces des esprits dans les nuages l’âme qui habitait nos forêts et nos rivières
Où sont partis les gardiens de la nuit les filles du soleil les chantres du peuple
Qui a effrayé ces oiseaux tombés du ciel ces baleines sourdes échouées le long des côtes

 

2

Dépaysé le cœur désorienté depuis la tombée du jour dans le cercle de ses relations
Comme autour d’un feu de camp qui pétille les contes envolés sur les ailes de l’aigle
La lumière de la lune sur le lac agité qui disperse ses éclats jusqu’aux berges d’os rongés
Le chasseur accroupi dans l’attente de sa proie qui l’évite depuis qu’elle le sent mourir

 

3

Le cœur indigène comme un tambour oublié dans une tente déchirée par un vent rageur
La tristesse de la terre cette mère des hommes déracinés éparpillés à la recherche de leur âme
L’ivresse pour oublier la peur pour se noyer la honte de ne plus savoir comment proclamer
Ces paroles de langues qui lentement s’éteignent la nuit sous un ciel trop couvert

 

4

Ils ont planté la croix et le sang a coulé comme un fleuve sur le territoire des premières nations
La maladie s’est répandue sur la terre amérindienne les enfants ont été arrachés à leurs mères
Ils ont voulu effacer les souvenirs de l’héritage qui souffle entre les bouleaux paisibles
La douleur a déchiré les familles la douleur s’est installée dans le cœur meurtri des autochtones

 

5

Je vous entends vous qui criez justice je vous entends vous qui réclamez votre place au soleil
Le son de vos tambours résonne jusque dans mes pieds jusque dans mon âme
Et j’ai du sang Mi’kmaq qui coule dans le cœur et les veines de mes ancêtres acadiens
Qui vous disent merci de les avoir aidés à survivre malgré les intempéries de la douleur

 

6

Aujourd’hui nous apprendrons à nommer avec vous les lieux que vous avez baptisés
Aumlamkook Chebukstook Elsipogtog Petkootkoyek Sepaguncheech
Les pierres tachetées la grande baie la rivière courbée comme un arc le passage des canards
Cette poésie de notre cœur indigène qui remonte à la surface Passamaquoddy Cadie Acadie

 

7

L’homme qui marche dans la forêt cisèle les pierres obsidiennes en têtes de flèches
Un art millénaire des peuples de la terre rouge qui ont laissé leurs traces sur les roches
Alan Syliboy les intègre dans ses peintures Savannah Simon danse danse danse
Lorraine Clair chante la chanson d’honneur la septième génération arrive en ville
Pour défendre la terre l’eau l’air et les territoires mi’kmaqs des prédateurs du gaz de schiste
Shirley Bear m’apprend à voir l’âme de sa nation et son besoin de maisons habitables
Peter Clair m’enseigne le langage des bouleaux l’affirmation de l’homme fier et noble
Florent Vollant m’invite à célébrer Makusham la musique des premiers peuples
Yves Sioui Durand m’enseigne l’art du shaman urbain du poète à la tête d’oiseau
Carlos Gomez me fait entendre le chant des Amériques les leçons du tambour
Jane Ash Poitras traduit le réveil des siens et leur clameur pour la justice la fin de l’oppression

 

8

Annie Pootoogook décrit dans ses dessins l’intérieur des maisons les enfants et leurs jouets
Le père et ses bouteilles de bière une horloge sur le mur la prémonition du coup de poing
Tanya Tagaq Inuit de sa voix criarde et viscérale nous transporte dans le souffle des gorges
Ces voix oubliées des sœurs perdues ou tuées parce qu’elles étaient autochtones
Tina Fontaine Loretta Saunders Myrna Letander Brenda Wolfe et les milliers d’autres
Shannen Koostchin et Theresa Spence d’Attawapiskat dans un grand mouvement d’affirmation
D’un bout à l’autre du pays réclament des écoles de l’eau les droits et traités respectés
Le métis Jackie Vautour défend le retour aux terres ancestrales à Kouchibougouac
Clarence-Edgar Comeau clame la poésie du métissage de nos ancêtres acadiens
Le rap de Samian est algonquin en ce début de siècle dans un film de Paul Bossé
Les sceaux d’Utrecht le vol des terres amérindiennes par les conquérants d’Europe
Les Huron-Wendat les Montagnais-Innu les Objiway les jeunes Cree
Marchent la tête haute sous le ciel bleu jusqu’à Ottawa pour affirmer leur droit à l’avenir
Avec le gouvernement libéral de Justin Trudeau Paul Martin John Ralston Saul
Avec le Juge Murray Sinclair et le chef de l’Assemblée des Premières Nations Perry Bellegarde
Avec Daniel Paul Dominique Rankin Serge Bouchard Buffy Saint-Marie Rinelle Harper
Avec les poètes innues Natasha Kanapé Fontaine et Josephine Bacon
Avec Naomi Klein et les signataires du Manifeste pour la planète nous saluons le lever du soleil Sur l’horizon infini de l’océan son éclatante lumière rouge comme une grande vague dansante
Et le cœur de la Terre-mère bat à nouveau dans l’esprit éveillé des peuples aux yeux étoilés

 

9

Apprenez-nous à apprécier les cadeaux de l’est la roue de la médecine la vision claire
Le lieu du cœur au sud le cheval dompté la musique des branches du saule
Là où les êtres du tonnerre habitent à l’ouest le pouvoir de la guérison l’esprit
Au nord la sagesse des anciens l’hiver les montagnes le lac sacré où tout est relié

 

10

Mes frères et soeurs se retrouvent dans le grand cerceau l’attrapeur des rêves
Les grand-mères Cheyennes Lakotas Hopis Mazatecs Africaines Tibétaines bénissent la terre
Les shamans des villages et des villes affirment que nous sommes tous indigènes
Assis méditant autour de l’arbre sacré de la vie le vrai cœur indigène du Grand Mystère

 

 

Documentation et rencontres

Les médias écrits et télévisuels les sites Internet Google
Les magazines Sacred Hoop Sacred Fire Yoga Journal Shaman’s Drum
Documents Pleine Terre La spirituaité amérindienne The Sacred Tree
Les écrits de Dominique Rankin et Marie-Josée Tardif Yves Sioui Durand Daniel Paul
Natasha Kanapé Fontaine Josephine Bacon Ronan Kouba Serge Kahili King
Échanges avec Ronald Brun Ron Cormier (Walks in Forest) Carlos Gomez
Keptin John Joe Sark Peter Clair Alan Syliboy
L’écoute de la musique de Tanya Tagaq Buffy Sainte-Marie
Les émissions radiophoniques SRC avec Serge Bouchard
Rencontres avec les artistes autochtones à Fredericton (Art is Healing)
et à Moncton (Galerie d’art Klu’Scap)
Participation (comme poète) à la Journée nationale des autochtones
Pow Wow danse chants tipis artisanat nourriture cérémonie (Moncton 2011)
Visionnement du film Les sceaux d’Utrecht Les Productions Mozus
Histoire de l’Acadie

 

Raymond Guy LeBlanc