Mario Fayo LeBlanc. Mont-Carmel

18h-19h
Mont-Carmel, I.-P-É.

J’habite un village musical
Tout près du Grand Ruisseau
Sur la côte sud de l’île Saint-Jean
Dans le comté de Prince
En face du détroit
Dans la région Évangeline

Icitte, la musique résonne
Elle t’arrive de partout
Au lever du jour
Le vent amène ses mélodies
Les oiseaux sur les lignes électriques
Chantent leurs tounes
Le quotidien comme un train
Avance dans le rythme
Des corneilles et des goélands
Qui changent d’octave entre les refrains

La senteur de la mer
Le sable
La vue
Au loin à la marée basse
Le pont de la confédération
Qui shine sous le soleil
Les bateaux qu’on voit à marée haute
L’autre bord de Shemogue
En face de Cap-Pelé
Au cœur des maritimes

Une soirée dans la shed
Une guitare, un violon et un piano
Les instruments sont pas des touristes
Ils sont chez eux
Dans la tradition
Sur leur territoire
La terre rouge
Loin des grandes villes

Les lilas frais du mois de juin
Les lupins dans les canaux celtiques
Spectateurs fidèles
Des reels et des gigues
Les voisins qui lèvent leur verre
À la prochaine chanson
Que tout le monde chante ensemble
Jusqu’aux petites heures du matin

Les champs de patates country
Les champs de blé d’inde folk
La lune qui danse
Avec les étoiles qui brillent
Sur Mont-Carmel
Qui veille sur la musique

 

Mario Fayo LeBlanc
Texte publié dans le No. 21 Acadie24