Paul Bossé. Envoi 1

Poème adressé à M. Jacques Jouet, Paris.

BESTIAIRE

expédition au campus
chercher le livre aléatoire
qui allait écriture surréaliste
guider mon inspiration

dans une enveloppe débordante
j’ai plongé ma main
trois livres de bibliothèque
pas souvent étampés

forêts légendaires
chants grégoriens
et bestiaire du moyen-âge

ayant i’a pas si longtemps
rue Saint-George affronté
dragons verts dragons jaunes dragons rouges
j’ai vite choisi le bestiaire

phénix
hydres
licornes
goupils
ibis

corne abondante
de bêtes féériques

en marchant vers mon char
parking gratuit stationné au top de la butte
je suis tombé face à face
ou plutôt face à fesse
avec le derrière d’un camion de boissons gazeuses reculant
drette vers moi

c’était pas une close call ou rien de même
je l’ai aisément contourné
mais une idée noire m’a nevertheless
roussi l’esprit

si je m’étais fait aplatir par le soft drink camion
le dernier dernier texte imprimé dans mon cerveau
au moment même où j’aurais traversé
l’ultime frontière
ç’aurait été

« Pepsi Max
Zero Cal »

trop triste épigramme
pour moi si habitué à boire
Rimbaud Kundera et DeLillo

Paul Bossé
Texte publié dans le No 18.