Jacques Jouet. Envoi 2

Poème adressé à Véronique Caissie.

Au fin fond du placard aux poêles et casseroles
avance un tentacule
au risque de réveiller la maison
jusqu’à l’appentis, derrière.
Qu’est-ce que tu cherches avec tant d’énergie
la source du relent de homard, un chagrin, le coupe-ciboule
des graines de piment doux
avec en elles un sacré silo de la grande Histoire.

Jacques Jouet
Texte publié dans le No 18.