Hélène Matte. Ode à l’eau

Le poème Ode à l’eau souligne à sa façon l’un des plus importants enjeux environnementaux qu’impliquent les projets de transport d’hydrocarbures : la préservation de la qualité de l’eau. Créé spécifiquement pour la scène, il nécessite des didascalies afin de l’imaginer ou de le réaliser en performance.

Ode à l’eau

Oooooooooooo (long)

o (pensif)

oh-oh-oh-oh (rire)

Ooh (surpris, pas l’fun)

o-o-o (faux rire)

ooO (fâché)

o-o (ça cloche)

oh (hautain)

oOo (ascenseur)

-o- (court, « ah bon »)

Wô (molo)

OoOoOoOOO (en montagne russe, déçu)

OOOOOoooooo (loup)

Ô ÔOOO Ô (romantique)

o-o-o-o (long haut, frappé à la gorge)

Ohhhhh (jouir)

OH-OH-OH (père noël)

 

Eau secours !

 

Hélène Matte

Poésie : Offres d’emplois ; Chant du pipeline
Réflexion critique : Chanter comme les loups contre les chiens du capitalisme

Texte publié dans le No 16. Déversements.