Suite de Libéré(e)s sur parole

La revue acadienne de création littéraire Ancrages propose la suite du nouveau numéro intitulé Libéré(é)s sur parole : la récidive.

Continuez votre lecture avec les textes Chevous de Jonathan Roy,
J’avale l’amont de Sébastien Lord-Émard et Insolente de
Joannie Thomas.

 

 

 

 

Ancrages tient à souligner la contribution financière du Conseil des arts du Canada, du gouvernement du Nouveau-Brunswick et de la ville de Moncton à la réalisation de ce numéro. La revue en est reconnaissante.

 

Au sujet du Conseil des arts du Canada

Organisme public de soutien aux arts, le Conseil des arts du Canada a pour mandat de favoriser et de promouvoir l’étude et la diffusion des arts ainsi que la production d’œuvres d’art. Le Conseil promeut et soutient financièrement l’excellence artistique en offrant aux artistes professionnels et aux organismes artistiques canadiens une vaste gamme de subventions, de services, de prix et de paiements. Il contribue au dynamisme d’une scène artistique vibrante et diversifiée qui suscite l’engagement des Canadiennes et Canadiens envers les arts et la littérature, enrichit leurs communautés et atteint les marchés internationaux. Par ses activités de communication, de recherche et de promotion des arts, le Conseil accroît l’intérêt et l’appréciation du public pour les arts. Relevant du Conseil des arts, la Commission canadienne pour l’UNESCO fait la promotion des valeurs et des programmes de l’UNESCO au Canada, afin de contribuer à un avenir de paix, d’équité et de durabilité. La Banque d’art du Conseil fait la prestation de programmes de location d’œuvres d’art contemporain et aide à faire avancer l’engagement du public envers les arts contemporains.