Maindon, Laurent

Laurent Maindon est metteur en scène et auteur par passion, fils de peintre en bâtiment et de caissière, plutôt viandes que légumes, et durablement hédoniste. Il a fondé et dirige le Théâtre du Rictus, compagnie de théâtre conventionnée, depuis 1996 et défend tout particulièrement les écritures dramatiques contemporaines (Sylvain Levey, William Pellier, András Forgách, Heiner Müller, Edward Bond…). Adepte d’un théâtre qui fait la part belle au jeu et au texte, il considère le théâtre comme un vecteur de communication avec le public sur des grands sujets de société (harcèlement au travail, exercice du pouvoir, exil, la quête du sens…).

En tant qu’auteur, il a publié plusieurs ouvrages de poésie (dont récemment au Zaporogue Lettres intimes, Chroniques berlinoises, Soudain les saisons s’affolent, La Mélancolie des Carpathes qui formaient la tétralogie Les chemins du désir) et quelques nouvelles et récits (récemment La collection, Voivodina Tour, Par delà les collines…). Il collabore avec les Éditions E-Fractions et les Éditions du Zaporogue et a publié également dans différentes revues (Le Zaporogue, Terre à ciel, Revue des Ressources).

On pourrait dire de sa poésie qu’elle cherche à développer une architecture du filigrane et du ralenti, propre à pouvoir révéler les histoires intimes, voire inconscientes, enfouies derrière les mots, les phrases, les regards, les actes. Il déclare : « Je me méfie de la description minutieusement réaliste des choses, je reste persuadé que c’est autant dans sa déformation, dans son tremblé comme la chaleur le fait sur la ligne d’horizon, que s’entend, se perçoit une possible compréhension du monde. C’est l’envers, l’ombre qui m’intéresse. Mais pas d’envers ni d’ombre sans image concrète. C’est tout le paradoxe, le plausible et l’improbable. » 20170428

Texte(s) de cet auteur :