Gaboury-Diallo, Lise

Née à Saint-Boniface (Manitoba), Lise Gaboury-Diallo a publié huit recueils de poésie, dont quatre aux Éditions du Blé : Subliminales avec les aquarelles de Monique Fillion (1999), transitions (2002), Poste restante : cartes poétiques du Sénégal (2005), Confessions sans pénitence avec les dessins de Denis Devigne (2013) et empreintes (2017). Elle remporte le Prix littéraire Radio-Canada 2004, catégorie poésie française, pour son texte Homestead. Le texte, avec la traduction de Mark Stout et les œuvres d’Anna Binta Diallo, Étienne Gaboury et Laurence Véron, sera publié en 2005 (Régina, Éditions de la Nouvelle Plume) sous le titre Homestead, poèmes du cœur de l’Ouest. En 2008, elle collabore avec la peintre Monique Larouche et le traducteur Mark Stout et publie Parchemins croisés : la genèse en peinture et en poésie (Presses universitaires de Saint-Boniface). Elle publie L’endroit et l’envers (2009, Paris, L’Harmattan, Collection des poètes des cinq continents) et ce recueil de poésie remporte le Prix littéraire Rue-Deschambault en 2009. À l’occasion du centenaire de la naissance de Gabrielle Roy, elle sollicite des textes inédits, écrits par des auteurs franco-manitobains, et les réunit dans le livre Sillons : hommage à Gabrielle Roy (Éditions du Blé, 2009). Elle publie aux Éditions du Blé deux recueils de nouvelles : Lointaines nouvelles (2010) et Les enfants de Tantale (2011), tous deux finalistes au Prix des lecteurs de Radio-Canada (2011 et 2012). Lointaines nouvelles est également finaliste au Prix littéraire Émile Olivier (2011) et ce recueil remporte le prix Rue-Deschambault en 2011.  20170428

Texte(s) de cette auteure :